Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Fil vers...

Stage drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh

26 Août 2017, 21:29pm

Publié par GL

 

Il reste des places pour le stage "drainage" qui aura lieu le 30 septembre prochain à Epiniac (35).

Formateur : Gérard Lenain

Coût : 60 € la journée

Le lieu d'accueil du stage présente plusieurs centres d'intérêts et donnera lieu à couvrir tous les champs d'analyses concernant les questions de l'humidité dans les bâtiments anciens.

Il s'agit d'un ensemble de constructions d'époques différentes constituant des corps de ferme disposés autour d'une cour carrée.

Les murs, de compositions peu homogènes et des sous-sols variés, nécessitent un diagnostic approfondi et une lecture minutieuse des maçonneries.

Un traitement des problèmes d'humidité et de gestion des eaux doit être particulièrement adapté bâtiment par bâtiment.

Le projet d'habitat partagé d'un groupe de familles est construit et s'anime autour de préoccupations sociales, environnementales et sociétales.

Les solutions recherchées pour l'assainissement, les aménagements extérieurs,les paysages et le cadre de vie seront autant d'études de cas spécifiques et peu courants pour une journée de stage de grand intérêt.

 

Si vous souhaitez y participer merci de vous inscrire au plus tard le mercredi 27 septembre.

Cordialement,

L'équipe de Tiez Breiz

 

Un coeur énorme, ce David

Il s'est proposé, il est venu, nous avons passé des moments magiques en sa compagnie. Nous n'oublierons pas son écoute, son sourire, sa chaleur, son efficacité au travail, sa capacité à créer des oeuvres en lien avec le contexte. C'est David Puech, il laisse des traces bien présentes de son passage.

son site : http://davidpuech.com/

Première oeuvre sur le thème 1,2,3...   3 petits pas et puis s'en vont, ou tout autre interprétation :

Deuxième oeuvre : qui m'inspire beaucoup, mais que je vous laisse découvrir, sans commentaire. 

Ecrivez nous, dites nous ce qu'elle vous inspire, c'est ainsi qu'elle va vivre.

Merci

Et surtout un très grand merci à toi David.

Ca bouge pendant l'été

Quelques nouvelles à chaud:

David Puech, le sculpteur est en plein travail, il s'est proposé pour réaliser une sculpture...

Nous avons accueilli cette proposition avec beaucoup de joie. Quelle chance nous avons.

Nous avons également reçu Elisabeth et Guy Marie dont les enfants avaient programmé des vacances surprise...

La peinture de 3 petits pas avance, mais y a de quoi faire...

Le plancher de l'espace commun est en chantier.

Le nouveau fournil est ouvert depuis aujourd'hui. Belles fournées.

 

 

Le Fil vers... passe à la télé sur TV Rennes

Une vidéo de 2 minutes qui donne la parole à quelques uns d'entre nous sur les divers projets en cours à La Bigotière. Cliquez sur le lien ci dessous pour voir la vidéo

Extrait du journal TV Rennes le 28/07/2017

 

Ouest-France nous rends visite

 

À la ferme de la Bigotière, on ose changer de vie

Les douze amis ont choisi de remettre l'humain au coeur de leurs préoccupations. Ils veulent faire de la Bigotière un havre de tranquillité, de partage et de convivialité.

À Épiniac (Ille-et-Vilaine), la ferme de la Bigotière reprend vie. Douze amis ont tout quitté pour s'y installer et y vivre autrement. Cet été, ils mettent les bouchées doubles pour finir les travaux et ouvrir un centre d'accueil mère-enfants. Récit d'un projet à la fois politique et poétique.

La première chose qu'ils ont faite, en arrivant dans le hameau, c'est retirer le panneau Propriété privée. Aujourd'hui, trône à sa place l'enseigne de boulangerie « Escale Pain ».

Aux tréfonds de la campagne du pays malouin, près de Dol-de-Bretagne, se dessine l'historique corps de ferme de la Bigotière. Le long du chemin, un champ de foin fauché fait office de parking et embaume jusqu'à la cour. En marchant vers la maison, impossible de ne pas remarquer la remorque débordant de la toute première récolte d'orge.

Une dizaine d'artisans s'affaire autour de la vieille bâtisse. Des quatre longères qui ceignent la cour, deux attendent la pose de leur plancher et la restauration de leurs ouvertures. De tous côtés, des gens en tenue de chantier se bisent, s'esclaffent entre deux besognes. La ferme est à l'image des six couples d'amis : en plein renouveau. « J'ai l'impression d'être dans un film, parfois dans un rêve », confie Gilbert Leduc, le nouveau boulanger du groupe. D'ici à quelques mois, les douze quinquagénaires y auront tous posé leurs valises, pour une nouvelle vie.

Tout a commencé il y a quatre ans. « Chaque été passé ensemble, on se demandait : quand est-ce qu'on part tous vivre dans le même village ? » Les années passent, les enfants grandissent. Ils ont entre 50 et 56 ans, sont orthophoniste, salarié en ressources humaines, professeur d'histoire-géo, conducteur de train ou responsable achat coursier. Las d'une vie qui ne leur correspond plus, ils veulent se recentrer sur l'essentiel, privilégier le collectif.

Jusqu'au jour où Jean-Luc Toullec tranche : « Soit on le fait, soit on arrête d'en parler. » Alors ils sautent le pas. Vivre ensemble oui, mais pas seulement. Surtout, ils veulent construire quelque chose, pour donner un sens à leur aventure. « Dans un système qui ne fonctionne plus tel qu'il est, on a voulu revaloriser la terre et l'humain, explique Anne Constant. Pour nous, ce n'est pas un retour à quelque chose, c'est l'avenir. » Chacun donne ses idées, expose ses projets. Ensemble, « on a ouvert le champ des possibles », résume Gilbert.

Des projets, ils en avaient des tas, avec toujours l'altruisme pour moteur. Créer un écocentre ? Une boulangerie ? Un accueil mère-enfants ? Dans quelques mois, la Bigotière sera un peu tout cela. « Grâce à une synergie de regards, d'envies et de compétences », explique Jean-Luc. « Avec la volonté de faire de cet endroit un lieu ouvert, y compris aux gens de l'extérieur », ajoute Gilbert. « C'est un peu comme une coloc, mais avec chacun son chez-soi et surtout, des projets communs », résume Anne.

Un lieu ouvert à tous

La Bigotière était l'endroit rêvé. Une grande ferme, un terrain gigantesque, la nature à portée de main. « On a voulu sauver un tel endroit de l'abandon. » Comptant à l'époque parmi les plus grandes exploitations de la région, il a longtemps été la propriété du ministre malouin Guy Lachambre. « C'est un lieu chargé d'histoire, où les propriétaires accueillaient toujours du monde de l'extérieur. » À leur manière, les six couples, originaires de la couronne rennaise, s'engagent à perpétuer cette tradition.

Gilbert fait le tour du propriétaire. « Ici, dans les anciennes soues à cochons, on a installé le fournil. Cette bâtisse-là comptera trois petits logements et celle-ci trois autres. Chaque couple aura le sien. » À l'étage, un dortoir qui communiquera avec tous les rez-de-chaussée, pour les enfants qui rendent visite. « 55 % de la surface appartient à tout le monde. » C'est aussi le cas pour les quatre hectares de vergers, de champs et de potager.

La dernière longère, où Isabelle pose le carrelage, abritera bientôt de jeunes mères en difficulté et leurs bébés. Christine Duménil, Anne Constant et Anne Leduc travailleront toutes les trois pour l'association « 3 petits pas », qui veillera sur ces familles isolées, pour leur redonner confiance, quiétude et stabilité. À l'abri du tumulte. « On veut fournir un environnement propice à ces femmes, les accompagner, afin qu'elles retrouvent un travail, une crèche pour leur enfant... »

Pendant ce temps, au fournil, Gilbert Leduc cuira son pain au levain, puis arpentera les marchés du coin. Henri Duménil, conducteur de train « dans une autre vie », pilotera son vieux tracteur Someca à travers les champs d'orge. Quant à Jean-Luc Toullec, le spécialiste de la faune et de la flore environnante, il creusera la mare où pondront les libellules et veillera sur la chiroptière, la trappe à chauve-souris installée sur le toit.

Ce jour-là, une vingtaine de proches est venue prêter main-forte pour monter la yourte, dans laquelle Anne et Gilbert Leduc vont enfin pouvoir s'installer. Seuls Christine et Henri Duménil habitent pour l'instant à « l'éco-hameau » de la Bigotière.

Un drone survole la scène et l'immortalise. Tableau surréaliste, hors du temps. Un rêve éveillé, joyeux. « On a vendu nos maisons, certains ont lâché leur travail, raconte Gilbert, il n'y a pas de marche arrière possible. » Et Denis Constant d'ajouter : « La vie, c'est une aventure. »

Photo : Victor BERGEON.
Texte : Juliette NICOLAS.
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh

Montage de la Yourte

C'est le grand jour, et on est une trentaine a avoir répondu présent pour monter la yourte.

Il fallait une dizaine de personnes pendant trois jours, donc c'est festif, il fait beau, on pourra en même temps faire d'autres activités (aménagement du nouveau fournil, du hangar atelier, bardage...)

Sous la direction sympathique et efficace de Thifaine de Yourteco, la yourte prends forme. Sous nos yeux émerveillées.

Encore un beau moment partagé et une belle réalisation. Cette yourte servira d'habitation provisoire à une famille pendant les travaux. Ensuite ce sera une salle d'activité de l'écocentre.

Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh
Stage  drainage pieds de murs avec l'association Tiez Breizh

ATTENTION  TRAVAUX, attention repos

Des travaux et aussi  des bons moments cet été à La Bigotière.

Tous les bâtiments sont en travaux cet été. Nous avons commencé par le fournil, des pièces communes et le lieu de vie et d'accueil social, et maintenant les deux autres bâtiments pour nos habitations sont commencés. Le fournil sera opérationnel le 16 aout, le lieu de vie début octobre.

D'ici la tous les amis sont les bienvenus pour se reposer (camping dans le jardin) ou pour donner un coup de main (peintures, jardin, bardage, aménagements extérieurs, décorations....).

Alors bel été et à bientôt.

Un marcheur nous rends visite, c'est Christian

 

Christian nous découvre en faisant ses recherches sur internet. Christian est jeune retraité, il marche pour sa transition et cherche des expériences à visiter. Il nous contacte et viens nous voir. Voici son témoignage:

 

Ce que j'en pense. Par christian Lefaure, marcheur en quête d'expériences innovantes. 

Lorsque j'ai découvert sur ce blog le projet de la Bigotiere j'ai retenu deux mots clef: habitat participatif et accueil, et la présentation du blog m'a donné envie de découvrir qui étaient les promoteurs de ce projet et ce qu'ils faisaient concrètement. J'ai donc fait passer mon chemin par la Bigotiere et j'y suis arrivé hier après un peu plus de 1400 km de marche. 

Ce que j'ai découvert depuis mon arrivée, non seulement ne me déçoit pas, mais va beaucoup plus loin que ce que j'imaginais. C'est vraiment un superbe projet dans sa diversité et dans sa grande cohérence. Un superbe projet porté par six couples qui mettent en musique les utopies mûries depuis plusieurs décennies, et que chacun se sent à même de mettre en œuvre maintenant que les enfants ont grandi. 
50 60 ans, ces 12 personnes conservent l'enthousiasme de la jeunesse, avec l'expérience en plus. C'est ce qui les a incite à se faire coacher en début de projet pour mieux savoir gérer leurs relations et les éventuels conflits.  Ce n'est en effet pas évident de gérer ensemble un lieu de vie avec de nombreux espaces communs et plusieurs projets professionnels ; ils ont mis au point ensemble un protocole comme on le ferait dans une entreprise. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : d'une entreprise à multiples facettes qui témoignent de la multiplicité des expériences et des vécu de ses 12 personnes. Il y a :
–Le fournil et son activité de boulangerie qui existent grâce a la reconversion totale d'un ancien cadre du service public qui a passé son CAP et qui vient de faire plusieurs stages chez les boulangers.
– le projet d'accueil social de trois à quatre parents isolés avec jeunes enfants. Ce projet va apporter cinq emplois dont quatre pour les habitants de la Bigotière ( La aussi deux reconversions et deux personnes qui sont actuellement familles d'accueil). 
– la grande salle commune permettra d'accueillir ded activites de stages, de creation musicales théâtrales et autres travaux de groupes.
– de nombreuses parties de l'habitat collectif sont réservées à l'accueil individuel, familial voire de groupes
– le développement d'une activité de permaculture dans le très grand jardin qui pourra peut-être permettre une autosuffisance dans la consommation de fruits et légumes. Là encore ce sera du temps de travail pour les habitants 
–enfin il est envisagé de mettre à disposition d'un jeune maraîchers en recherche de terrain ceux qui lui permettraient de développer son activité.

Lors de mon passage, seul un couple habite déjà là. De nombreux travaux sont en cours. En particulier les compagnons bâtisseurs font tous les travaux qui concernent le projet de l'accueil social. Ce n'est pas sans émotion que je retrouve les compagnons bâtisseurs avec qui j'ai effectué un chantier en Algérie en 1964.

Oui, c'est vraiment un super projet; il me paraît très bien parti et je n'ai plus qu'une envie maintenant y revenir lorsque les travaux seront terminés, Qu'ils pourront tous habiter la Bigottière et que les projets seront devenu réalité. À très bientôt donc !

Voir les commentaires

Le printemps de La Bigotière, le 8 mai

19 Mars 2017, 17:04pm

Publié par GL

Une belle journée ce 8 mai à La Bigotière, plus de 70 personnes sous le soleil.

La visite du domaine, de ses projets, de son patrimoine bati, faune et flore, guidé par Jean-Luc.

Les chants du groupe "Les modestes" et de Dédé, la visite du fournil et la cuisson du pain.

Les jeux en plein air, le jeu de la caisse des animaux

Une opération sympathique à recommencer...

Merci à tous de votre participation.

 

Le printemps de La Bigotière, le 8 mai
Le printemps de La Bigotière, le 8 mai
Le printemps de La Bigotière, le 8 mai
Le printemps de La Bigotière, le 8 mai
Le printemps de La Bigotière, le 8 mai

Un verger en cours à La Bigotière

Le week-end du 11 & 12 mars, La Bigotière a été le théâtre d’un chantier collectif de plantation. Nous étions une quinzaine à s’activer sous le soleil du samedi et les précipitations du dimanche. Au final plus de 70 fruitiers hautes tiges et basses tiges ont été greffés et plantés. De même nous avons planté des arbustes d’ornement, dont des sujets offerts par de nombreux amis et en particulier de Robert qui est né à La Bigotière.

Voir les commentaires

Habiter autrement, la une du Pays Malouin le 23 février

24 Février 2017, 07:08am

Publié par GL

Habiter autrement, la une du Pays Malouin le 23 février
Habiter autrement, la une du Pays Malouin le 23 février

Voir les commentaires

Un grand chantier va bientôt commencer.

4 Janvier 2017, 21:38pm

Publié par GL

Nous avons choisi les premières entreprises avec Pierre Deniau notre architecte, qui nous accompagne depuis le début de notre aventure. Les travaux vont commencer en février par le fournil.

Nous avons déjà commencé nous mêmes la démolition des murs intérieurs.

L'association " 3 Petits Pas " a obtenu du Conseil Départemental un avis favorable pour son projet de lieu de vie pour parents isolé avec enfants. Les travaux vont pouvoir prochainement commencer. Nous les avons confiés à l'entreprise d'insertion " Les compagnons bâtisseurs ".

Les travaux vont se poursuivre par les habitats, bâtiments Ouest puis Sud; enfin la partie salle commune et gîtes.

Afin de rénover en respectant le bâti d'origine, nous avons engagé un partenariat avec l'association Tiez Breizh. Un chantier école sur l'enduit chaux chanvre devrait bientôt être programmé.

Après beaucoup de recherches nous avons choisi un chauffage à base de capteurs solaires à eau chaude et un complément granulé de bois. Bien évidement l'isolation est un point majeur pour consommer le moins possible.

Dans un soucis d'écologie, nous espérons produire sur place l'équivalent de ce qui sera consommé (capteur solaire photovoltaïque).

Nous essayons d'organiser un chantier volontaire international pour cet été.

 

 

 

 

Voir les commentaires

La Bigotière vue du ciel

4 Janvier 2017, 21:05pm

Publié par GL

Voir les commentaires

Le paysage va changer !

4 Janvier 2017, 21:00pm

Publié par GL

Après cogitations diverses, grands plans, post-it, gommettes, feutres, gommes etc; nous avons décidé où nous mettrons les chênes centenaires et autres animaux de la ferme.

Voir les commentaires

Plaquette de présentation "Le Fil vers..."

5 Octobre 2016, 17:44pm

Publié par GL

Plaquette de présentation "Le Fil vers..."
Plaquette de présentation "Le Fil vers..."

Voir les commentaires

Achat de La Bigotière

19 Septembre 2016, 07:20am

Publié par GL

Bonjour,

Après de nombreuses péripéties, c'est aujourd'hui le 19 septembre, le grand jour ou on signe l'achat de notre nouveau lieu de vie, La Bigotière à Epiniac.

Voir les commentaires